Exemples d’utilisation des rythmes et des allures dans la description d’un entraînement


Tout d’abord, il s’agit d’utiliser une nomenclature qui permet de comprendre l’entraînement à faire lors de sa lecture dans un calendrier. Le « V » est fréquemment utilisé pour indiquer le terme « Vitesse ». Lorsque le « V » est suivi d’un chiffre ou d’un nombre, cela indique une distance. Donc, cela correspond à la vitesse constante normalement utilisée pour couvrir cette distance en mode compétitif. Voir l’article suivant pour plus de détails concernant la nomenclature des allures et rythmes.

Il existe plusieurs types de course :

  • Les courses en Endurance / Jogging / Footing / EasyRun / EasyJog
  • Les courses à intervalles / fractionnées / tempo / fartlek
  • Les courses en mode compétitif
  • Et très probablement d’autres…

Exemple d’un jogging en zone d’endurance fondamentale
Une course simple et lente de 30 minutes à l’allure d’endurance fondamentale
« 30VE » ou « 30R1 »

Exemple d’une course en zone d’endurance active
Une course de 70min, lente au début suivi d’une allure un peu plus rapide au milieu et retour à une allure lente
« 20VE + 30V42 + 20VE » ou « 20R1 + 30R2 + 20R1 »

Exemple d’une course à intervalles en zone aérobique
Course de moyenne intensité aux vitesses variées incluant échauffement au début et retour au calme à la fin
« 10VE + 5x( 6V21 + 2VE ) + 7VE »
Donc une course de 55 minutes au total. Elle débute par 10 minutes d’endurance fondamentale. Ensuite, elle a 5 répétitions de 6 minutes en V21 et de 2 minutes de récupération en VE. Elle se termine avec un 7 minutes en VE.

Exemple d’une course à intervalles en zone anaérobique
Course de haute intensité aux vitesses variées incluant échauffement et retour au calme
« 10VE + 4x( 5V10 + 2VE ) + 7VE » ou « 10R1 + 4x( 5R3 + 2R1 ) + 7R1 »
Donc une course de 45 minutes au total. Elle débute par 10 minutes d’endurance fondamentale. Ensuite, elle a 4 répétitions de 5 minutes en V10 et de 2 minutes de récupération en VE. Elle se termine avec un 7 minutes en VE.

Exemple d’une course à intervalles en zone VMA
Course de très haute intensité aux vitesses variées incluant échauffement et retour au calme
« 10VE + 15x( 30sV1600 + 30sVR ) + 10 VE » ou « 10R1 + 15x( 30sR5 + 30sR1 ) + 10R1 »
Donc une course de 35 minutes au total. Elle débute par 10 minutes d’endurance fondamentale. Ensuite, 15 répétitions de 30 secondes à vitesse 100% VMA et de 30 secondes de récupération en VR. Elle se termine avec un 10 minutes en VE.

Exemple pour une compétition
Course où l’on maintient un niveau d’intensité constant comme pour un 10 km en mode compétitif donc à l’allure V10 au seuil anaérobique
« 10kmV10 » ou « 10kmR3 »

Ce ne sont que des exemples avec une nomenclature en particulier. Il existe d’autres façons de décrire des entraînements pour que ce soit compréhensible à la lecture. Par exemple, utiliser les allures directement plutôt qu’une référence de vitesse en fonction de la distance (10k@5’30 plutôt que 10k@v10). Les possibilités de création d’entraînements se déclinent vraiment à l’infini.

Avec cet article, se conclut toute la série d’articles pour la portion théorique sur les bases de l’entraînement en course à pied.

Good job!


Maintenant que vous savez quels sont les buts et fondements d’un plan d’entraînement et que vous connaissez tous les éléments de bases (voir la série d’articles à partir de celui-ci), commencez-vous à songer à vous en préparer un ? Il vous manque toutefois un élément plutôt costaud et c’est le « Comment ».

Les articles seront publiés sous peu… mais ils sont déjà disponible dans le guide!

Liste de tous les articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *