Quel est le fondement de base de l’entraînement en course à pied ?

Cela va de soi, plus l’on court rapidement, plus la fréquence cardiaque augmente. C’est pour permettre une plus grande oxygénation de l’organisme et ainsi mieux répondre aux besoins de l’effort. Plus cet effort augmente, plus le débit d’oxygène à assimiler augmente. À un certain point, la quantité d’oxygène consommée et assimilée n’est plus suffisante pour répondre aux besoins grandissants. Le plateau est atteint. Si l’effort est maintenu, le système s’affaiblit, les muscles perdent de l’efficacité et, au bout d’un moment variable selon la vitesse, les ressources s’épuisent… Physiologiquement, cette progression de l’effort provoque différents états internes séparés en « filières énergétiques ». Dans le cadre d’un entraînement, on peut séparer cela en « zones cardiaques d’entraînement ». On peut aussi dire « zones d’intensité ».

Donc voici ce qui décrit bien ce qu’est le fondement de base de l’entraînement en course à pied :

Créer et planifier des entraînements qui permettent de varier les vitesses sur des durées ou distances différentes pour amener le corps dans les différentes zones d’entraînement, en suivant des règles de progression et de récupération, pour permettre à l’ensemble du corps de s’adapter et de s’améliorer sans tomber dans le surentraînement ou la blessure. La répétition de ce principe sur plusieurs mois permettra d’arriver à l’objectif ambitieux. Vous pourrez alors vous cibler un objectif encore plus ambitieux par la suite. Voilà le cercle vertueux de l’entraînement!

On peut résumer cela avec cette « formule » :  une répétition régulière et fréquente d’un entraînement efficace combiné à une récupération adaptée produit une progression optimale. Sans l’un de ces 3 éléments, il n’y a pas de progression optimale.

L'idée est de courir à la bonne intensité aux moments planifiés

Liste de tous les articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *